L'enfant au piano (Serge Lama)


 



Le 24 septembre 2006, tu nous a quittes,
Les années passent mais tu es toujours prés de moi
Nous étions a tes cotes, tes enfants et petits enfants.

Maman, tu sais, je ne me suis jamais beaucoup occupée de toi,
 je pensais que nous aurions du temps devant nous, jamais je n'ai pense que tu me quitterais, je n'avais pas pris conscience de ta maladie, de cette maladie que je ne voulais pas prononcer le mot de peur d'avoir mal,
Oh maman si tu savais comme je regrette toutes ces engueulades, ces incompréhensions entre nous.

Bien sur, tu ne me portais pas dans ton cœur, mais toi tu as toujours été ma maman et tu le resteras toujours
J'ai eu du mal à te pardonner pour tout ce mal, mais aujourd'hui je peux te le dire, Maman, je te pardonne.

Je ne veux plus penser à ce mal qui m'a hanté durant toutes ces années,
essayer d'oublier, essayer de me retrouver, de retrouver mon identité,
tu sais c'est marrant, souvent je prends mon téléphone pour t'appeler et oui encore, mais tu n'es plus la, ca fait mal, plus jamais je n'entendrai ta voix, plus jamais tu ne pourras me dire des choses pas trop gentilles mais finalement je crois que je préfèrerais entendre tout ca plutôt que ce néant qui m'envahit.

Je crois que le plus beau cadeau que tu m'ais fait c'est mon frère, tu sais il est la maintenant auprès de moi, il m'entoure avec les enfants.

Cette année, sera ma première fête des mères sans toi à mes cotés, je suis triste, tu me manque tellement
alors je veux te dire simplement, Petite Maman, je t'aime"

Moi

 

 





 

 

 

 

 

 

Accueil Contact
Copyright ©Motsdefemmes 2018
 Tous droits réservés La reproduction du contenu de ce site même partielle est strictement interdite

Résolution affichage 1280x1024 Optimisé avec Mozilla - chrome